Bernard Bloch, biographie courte

imageNé en 1949 à Mulhouse (68), licencié en mathématiques. Anglais et allemand courant.

Fondateur du Théâtre de la Reprise avec Robert Gironès, de l’Attroupement avec Denis Guénoun et Patrick Le Mauff, du Scarface Ensemble avec Elisabeth Marie, Bernard Bloch crée en 1996 une quatrième compagnie, à Montreuil (93), Le Réseau (théâtre), compagnie en convention depuis 1997 avec la Drac Ile de France et subventionnée depuis 2005 par la Région Ile de France.  

Il est également membre fondateur de (CAP)* (lire cap étoile) une coopérative de sept artistes de différentes disciplines (cinéma, théâtre, danse, littérature et arts plastiques). Sa compagnie, Le Réseau (théâtre), est implantée à Montreuil et dispose d’une salle de répétition qu’elle partage avec la compagnie Le Cartel et avec (CAP)*.

 

Metteur en scène 

Faust d’après Goethe (1978)
Les quatre pavés (spectacle de rue) (1979)
Nous irons tous à Cappella (création collective) (1980)
Antoine et Cléopâtre de Shakespeare (1981)
Juanito court toujours  d’Elizabeth Marie (1982)
Vaterland de Jean-Paul Wenzel et Bernard Bloch (1983) (prix de la critique 1983 pour la meilleure création en langue française) 
Tragédie dans les classes moyennes d’Élizabeth Marie (1985)
Les vertus de l’oiseau solitaire de Juan Goytisolo (1993)
Tue la mort de Tom Murphy (1994-96)
Gouttes d’eau sur pierres brûlantes de R.W. Fassbinder (1996)
Dehors/Dedans de Tom Murphy (1997-98)
Les Paravents de Jean Genet (2000-2001)
Départ(s) de Gilles Laubert (2002)
Rêves d’Algérie d’après 80 habitants de la région de Dunkerque (2003) 
Portnoy et son complexe de Philip Roth (2003)
L’Ouest Solitaire de Martin McDonagh (2002-2003)
Lehaïm-à la vie d’après “ Portraits Juifs ” de Herlinde Koelbl (2004-2007) *
L’hypothèse Mozart de Frédéric Sounac (2005-2007)
Afin qu’ils puissent pouvoir spectacle de sortie de la promotion 2006 des régisseurs de l’Institut Supérieur des Techniciens du Spectacle Avignon
Le ciel est vide d’Alain Foix (2007-2008)
Le chercheur de traces de B.Bloch d’après Imre Kertész (2010-2011)
Nathan le sage de G.E. Lessing (2012-2013-2014)
Fuck America de Vincent Jaspard d’après Edgar Hilsenrath (2013). Mise en scène collective.
Fin de Isabelle Rèbre (2015)
La déplaçée ou La vie à la campagne de Heiner Müller (2015)
* Ce spectacle Lehaïm-à la vie est devenu un film réalisé par isabelle Rèbre d’après les représentations données en avril 2007 à la Maison de la Poésie à Paris.

 

Comédien 

Au théâtre depuis 1971, j’ai joué avec Jean-Pierre Vincent, Jean 

Jourd’heuil, Bernard Sobel, Robert Gironès, Jacques Lassalle, Daniel Emilfork, Jean-Paul 
Wenzel, Jean-Luc Lagarce, Albert Simond, Elisabeth Marie, Pierre Barrat, Nicole Garcia, 
Denis Guénoun et l’Attroupement, Philippe Mentha, Jean Lacornerie. Matthias Langhoff , Jacques Lassalle, Agnès Bourgeois, Vincent Goethals, Arnaud Meunier, Philippe Lanton.
Et plus récemment avec Arnaud Meunier dans « Gens de Séoul » d’Oriza Hirata, Jean-Pierre Vincent dans « L’école des femmes », Jean Lacornerie dans « Le tribun/Finale » de Mauricio Kagel, Michel Rostain dans « Le Château des Carpathes » de Philippe Hersant à Quimper, Philippe lanton dans « Le professionnel » de Dusan Kovasevic, Jacques Lassalle dans « Loin de Corpus Christi » de Christophe Pellet, Philippe Lanton dans « Rose is a rose… » de Ivana Slajko, Julien Téphany dans « Le Rite » d’après Bergman, Mes collective dans « Fuck America » d’après Edgar Hilsenrath, Bernard Bloch et Martine Colcomb dans « Fin » d’Isabelle Rèbre, …

 

Au cinéma et à la télévision dans une centaine de films avec notamment Ken Loach, Bernard Sobel, Yves Boisset, Gérard Guillaume, Jeanne Labrune, Richard Dindo, Philippe Garrel, et plus récemment avec
Jacques Audiard dans « Un héros très discret », Michel Piccoli dans « Alors, voilà », John 
Frankenheimer dans « Ronin” , Romain Goupil dans « A mort, la mort », Jean-Pierre Limosin
dans “Novo” , Antoine de Caunes dans “ Monsieur N ”, Philippe Leguay dans “ Le coût de la vie ” et “ Du jour au lendemain ”, Thomas Vincent dans “ Je suis un assassin ” et “ SAC, des
hommes dans l’ombre ”, Anne Fontaine dans “ Entre ses mains ”, Felix Olivier dans « Résistance » pour France 2, Edwin Baily dans « Deux flics sur les docks » pour France 2, Solveig Anspach dans « Anne et les tremblements » et « Queen of Montreuil »…

 

Auteur, adaptateur et traducteur

Le prince et le marchand d’après l’Idiot de Dostoïevski
Vaterland ** avec Jean-Paul Wenzel (prix de la critique pour la meilleure création en langue française) publié par Théâtre Ouvert  
Palabres ou le petit banquet de Platon (texte librement inspiré du texte de Platon)
Une trop bruyante solitude d’après Bohumil Hrabal
Tue la mort ** de Tom Murphy (traduction publiée par Actes Sud)
Dehors/Dedans** de Tom Murphy  (traduction publiée par Actes Sud)
Les vertus de l’oiseau solitaire d’après Juan Goytisolo
Gouttes d’eau sur pierres brûlantes de R.W. Fassbinder (traduction)
Le Bouc * de R.W. Fassbinder (traduction choisie par Guillaume Vincent pour sa mise en scène en 2011) 
Portnoy et son complexe d’après Philip Roth
L’Ouest solitaire ** de Martin McDonagh (traduction publiée par Actes Sud)
Lehaïm-à la vie ! ** avec B.Chartreux d’après Portraits Juifs de Herlinde Koelbl (traduction publiée par l’Arche)
Le chercheur de traces d’après l’œuvre éponyme de Imre Kertész

** Les titres accompagnés d’une astérisque ont été publiés à compte d’éditeurs

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s